Nous contacter   S'abonner à la newsletter   Le + d'actus storytelling   

"Les histoires sont la monnaie d'échange des rapports humains et il en a toujours été ainsi" - RobertMcKee. Le storytelling, c'est l'art de les concevoir et les raconter, ces histoires, dans le management, le marketing, la vie personnelle... Partout, pour tous et presque pour tout. Votre spécialiste storytelling : Stéphane Dangel - contact(at)storytellingfrance.com - www.storytellingfrance.com - Auteur de "Storytelling Minute" (Editions Eyrolles - 2014)

twitter.com/dangelstory:

    Comment réussir sur les médias sociaux avec le storytelling

    Les médias sociaux sont conversationnels, c’est dans leur nature. Le storytelling, lui, l’est aussi : pour que les histoires puissent être racontées, il faut bien des conversations.

    Ok, donc, faire du storytelling sur les médias sociaux : mais quelles sont les histoires qui ont le plus de potentiel pour générer de l’engagement sur les médias sociaux ? Sur les médias sociaux, les clients ne s’intéressent pas à vous, ils s’intéressent à ce que vous représentez, au sens qu’ils retirent d’une interaction avec vous, votre marque. Et s’il y a un pourvoyeur de sens particulièrement puissant, c’est bien le storytelling.

    Les histoires qui intéressent les internautes sur les médias sociaux :

    - L’histoire fondatrice de l’entreprise :

    Evidemment, toutes les entreprises n’ont pas Coco Chanel comme fondateur. Mais toutes les entreprises ont une origine : un fondateur et un rêve, à la base. Les origines ont quelque chose de magique : elles sont facteur de connexion entre les entreprises et leurs clients.

    - Des histoires sur vos employés :

    Derrière votre marque, votre entreprise, il y a des gens, bien réels. Peut-être un employé qui, tout en travaillant, poursuit ses études et élève en même temps une famille. Un autre qui est connu comme “Monsieur sourire”… Toutes ces histoires intéressent les internautes.

    - Des histoires de clients :

    Les histoires qui font le pont entre les besoins des clients et votre offre sont excellentes. Comment des clients ont-ils bénéficié de vos services ? Qu’est-ce que cela leur a apporté, quel sens en ont-il retiré ? Une entreprise résout des problèmes, montrez-donc comment, et vous créerez cette connexion émotionnelle avec les clients.

    - Amenez aussi vos clients à partager leurs histoires eux-mêmes :

    Quels sont vos clients les plus engagés ? Ceux qui interagissent le plus avec vous ? C’est de ce côté que vous trouverez ce type de contribution.

    - Utilisez des visuels autant que faire se peut :

    Ce n’est pas une révélation : ce qui fonctionne le mieux sur les médias sociaux, ce sont les images. Très typiquement, les images racontent de bonnes histoires sur ce qui se passe en coulisse dans les entreprises.

    - Utilisez encore plus des vidéos :

    Les vidéos marchent encore mieux que les photos. Des formats courts mettant en scène des membres du personnel et des clients. L’objectif : que de l’autre côté de l’écran, un lien s’établisse.

    - Soyez humain :

    On parle de médias sociaux, c’est de la technique, mais vous (votre entreprise), vous êtes humain. Ne vous comportez donc pas comme un ordinateur : faites même tout le contraire. Exprimez la personnalité de votre entreprise, votre marque dans toute son authenticité.

    Bonne application de ces quelques moyens de vous connecter davantage à vos clients.

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an avec 2 notes
    #médias sociaux 
    romanticnaturalism:

‘Alexander The Great’ photographed by Steven Meisel for Vogue US May 2011

Coco Rocha wears a silk-embroidered wool jacket and cigarette pants from Alexander McQueen’s Spring 2001 collection, entitled ‘Voss’. Styling by Grace Coddington, hair by Guido Palau, makeup by Pat McGrath.


Décor et tenue, posture et expression du visage : une histoire.

    romanticnaturalism:

    ‘Alexander The Great’ photographed by Steven Meisel for Vogue US May 2011

    Coco Rocha wears a silk-embroidered wool jacket and cigarette pants from Alexander McQueen’s Spring 2001 collection, entitled ‘Voss’. Styling by Grace Coddington, hair by Guido Palau, makeup by Pat McGrath.

    Décor et tenue, posture et expression du visage : une histoire.

    (via romanticnaturalism-deactivated2)

    — il y a 1 an avec 238 notes

    5 conseils pour faire du vrai storytelling (3)

    storytelling pull push

    Dernier article de notre série, avec, donc, les conseils n°4 et 5 pour faire du vrai (et non du faux) storytelling.

    Conseils :

    4. Comprendre que le storytelling est une stratégie pull et non push.

    Renversez les principes habituels de la communication. Avec le storytelling, nous ne sommes pas dans “l’envoi” d’un message à un public. Nous ne sommes pas dans une logique traditionnellement publicitaire, avec une logique de répétition, plan média, espérant qu’à force d’exposition au message celui-ci passera. D’ailleurs, avec le développement du web social, du CRM etc., cette logique de communication quantitative (et non pas qualitative) est périmée. Quand le storytelling est bien fait, c’est une conversation, nous sommes dans le collaboratif. Les mots clés sont ici “engagement” et “interaction”. Et le storyteller et l’auditoire sont dans une relation d’égal à égal.

    Bien entendu, l’objectif est toujours d’emmener le public vers une conclusion, un objectif, une action, mais plutôt que de la lui matraquer, le storytelling va laisser cet auditoire construire lui-même la conclusion. On est d’autant plus attaché à une idée que l’on a forgé soi-même : c’est du bon sens.

    5. Faites en sorte que vos histoires soient à la fois magiques et logiques.

    Le vrai bon storytelling touche autant nos coeurs que nos têtes. Ce conseil, je le donne régulièrement, mais parce qu’il est très important, il est bon de le rappeler. Storytelling = faits + émotion.

    C’est toute la différence entre des idées incluant des émotions et des idées toutes courtes. L’émotion amène à l’action et est donc plus efficace. Une connexion s’ouvre, un espace permettant aux messages de se frayer leur chemin entre le storyteller et l’auditoire.

    Bonne application de ces 5 conseils de storytelling !

    Voir aussi :

    Le premier article de la série

    Le second article de la série

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an
    #conseils storytelling 

    Comment faire du vrai storytelling (2)

    vrai-storytelling

    Nous avons débuté la semaine dernière notre série d’articles sur les techniques permettant de faire du vrai et non du faux storytelling : j’ai parlé d’une première technique.

    Voici deux autres techniques pour tendre vers le vrai storytelling. Ou appelez-le storymaking, ou communication narrative : peu importe, c’est la même chose.

    Les deux techniques :

    2. Utilisez le storytelling pour installer un contexte et de la pertinence pour vos messages, afin d’augmenter leur impact. Quel que soit le contenu qui suivra, une bonne histoire sera alors comme le début d’un bon film : elle présentera le monde dans lequel les personnages évoluent. Et la rupture dans cet univers en apparence bien stable… Le problème à résoudre de l’histoire… L’auditoire aura une prédisposition favorable à vos idées.

    3. Souvenez-vous que le storytelling a des formes multiples. Une histoire tirée de votre expérience personnelle peut faire l’affaire, et la fera souvent, d’ailleurs. Mais ce n’est pas un passage obligé. Une citation d’un sage décédé, une image provocante, un extrait d’un film, le titre d’un article de journal… Tout peut être une histoire.

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an
    #mode d'emploi  #conseils storytelling 
    moistgerms:

Retablos Contemporaneos

C’est de l’art, c’est aussi une histoire que l’artiste nous raconte et une histoire (peut-être la même, peut-être pas…) que l’on se raconte.

    moistgerms:

    Retablos Contemporaneos

    C’est de l’art, c’est aussi une histoire que l’artiste nous raconte et une histoire (peut-être la même, peut-être pas…) que l’on se raconte.

    — il y a 1 an avec 16040 notes

    Quelques conseils pour faire du vrai storytelling (1)

    fake-storytelling

    Il est de plus en plus fréquent d’entendre les entreprises parler de leur storytelling…

    Quand on examine de près leur façon de communiquer, on s’aperçoit pourtant souvent (trop) qu’en réalité, elles ne font pas vraiment du storytelling. Elles ont apporté quelques nouveautés dans leur méthodologie et leur discours, mais en fin de compte, tout cela n’est pas réellement différent de leur manière de communication antérieure. Parfois, le mot storytelling est juste un euphémisme pour ne pas dire communication corporate ou publicité (peut-être que cela ferait trop ringard…).

    Il y a donc à l’arrivée du vrai storytelling et du faux.

    Le vrai storytelling peut se définir comme un échange basé sur des valeurs d’authenticité, d’un contenu qui a du sens, entre deux personnes (ou plus de personnes, mais c’est ici un détail), avec un objectif.

    Voici donc 5 conseils pour tendre davantage vers le vrai storytelling que vers le faux :

    Voilà en tout cas le premier de ces conseils. Les autres suivront dans de prochains articles : à suivre, donc.

    1 : Prenez en compte les attentes et préoccupations de votre auditoire en terme d’actions souhaitées, de sentiments (émotion) et d’éléments factuels (rationalité) avant de commencer à réfléchir aux histoires que vous pourriez leur raconter. Et c’est valable quel que soit le média que vous allez utiliser pour votre storytelling : de l’oral au web. Commencez déjà par mettre au clair ce que vous voulez que votre auditoire fasse, après avoir écouté votre histoire. Tout de suite après, demandez-vous quels pensées et sentiments devront traverser l’esprit et le coeur de votre auditoire pour qu’il soit suffisamment motivé pour agir dans votre sens, réaliser ces actions que vous souhaitez. Et c’est seulement après ces deux étapes que vous pourrez vous demander si vous avez dans votre base de données narrative une histoire de nature à générer l’émotion et la rationalité nécessaires pour susciter cette envie d’action.

    C’est toute la différence entre raconter une histoire et raconter la bonne histoire.

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an
    #conseils storytelling 

    Les leçons de storytelling de Levi’s

    Nul besoin d’être une marque de produits de luxe, ou de produits nobles etc. pour raconter une histoire ambitieuse. Ambitieuse ? Oui, quand une histoire entend délivrer un message mais… pas tout cuit, nécessitant de la réflexion et de l’action pour porter ses fruits. Un message qui ne fait pas de la marque un passage obligé pour en retirer quelque chose. De la subtilité, quoi !

    C’est ce qu’a fait Levi’s en… 2011. Oui, je viens de tomber sur ce spot -j’étais passé au travers, à l’époque.

    Le spot est sous-titré en français (par moments, la traduction est un peu littérale, mais le sens est là).

    C’est un peu le secret d’une bonne histoire marketing : parvenir à trouver le juste point d’équilibre.
    Arriver à s’éloigner du produit, de la marque, tout en en retirant tout de même de l’intérêt, impactant plus ou moins directement les ventes.

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an avec 2 notes
    #marketing  #marque 

    3 vidéos pour améliorer votre storytelling

    Soyons clair : pour améliorer son storytelling, mieux vaut parler anglais. Ce n’est pas qu’un bon storytelling se fait nécessairement en anglais : mais étant donné l’avance qu’on nos amis anglo-saxons dans le domaine, les ressources d’exception sont souvent diffusées dans cette langue.

    Alors voici donc trois vidéos, en anglais, qui pourront vous aider dans la voie d’un “better storytelling”.

    1ère vidéo : Kurt Vonnegut et ses courbes narratives

    Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Kurt vonnegut est l’un des plus grands romanciers américains contemporains. Il est moins connu “overseas” (traduction : de notre côté de l’océan) que d’autres, mais c’est une superstar littéraire incontestable et incontestée.

    Il parle ici de la forme des histoires, ou plutôt de leur rythme, complément indispensable d’une histoire bien construite.

    2ème vidéo : le commencement speech centré sur l’auditoire de Neil Gaiman

    Il y avait Steve Jobs et son fameux discours lors de la remise des diplômes à des étudants en 2006 (message central : connect the dots !)… Il y a maintenant aussi Neil Gaiman, parmi les références dans ce genre d’exercice. Neil Gaiman est auteur de livres pour enfants et pour adultes (une autre sommité américaine). Et il a été invité à s’exprimer lors de la remise des diplômes des étudiants en arts de l’université de Philadelphie : il a parlé de la difficulté d’être un artiste et cela… a parlé à tout l’auditoire. Et c’est là un autre point important dans le storytelling : être “audience centric” (centré sur l’auditoire -c’est lui le vrai héros de l’histoire).

    3ème vidéo : Andrew Evans et son histoire simple mais pas simplette

    Pour résumer, Andrew Evans travaille pour le prestigieux National Geographic et son travail consiste à parcourir la planète en quête d’expériences à raconter, et il les raconte sur les médias sociaux. C’est là son job, et il est renommé pour cela dans tous les Etats-Unis. Et sur le coup, invité à un TEDx, le voilà qui raconte ses aventures sans fioritures, le plus simplement du monde, comme elles viennent dans la bouche (et le coeur !) bien loin d’un travail littéraire à la Kurt Vonnegut. Et ça marche (aussi) !

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an
    #astuces  #mode d'emploi 

    Votre storytelling ne doit surtout pas être parfait

    Raconter de bonnes histoires, oui : mais qu’est-ce qu’une bonne histoire ?

    C’est une histoire qui ne doit pas être trop parfaite, paradoxalement.

    Une bonne histoire est un mystère, et tous les aspects de ce mystère ne doivent pas être complètement résolus au terme du récit.

    Plusieurs erreurs de storytelling ne doivent pas être commises.

    Erreur n°1 : résoudre toutes les incertitudes. Le coeur de l’histoire est résolu, il faut donc laisser à l’auditoire le soin de résoudre de lui-même les incertitudes secondaires ou périphériques qui demeurent. C’est aussi une manière de poursuivre l’histoire, pour l’auditoire.

    Erreur n°2 : tout raconter à l’auditoire sur les personnages. Relisez Flaubert. Est-ce que Madame Bovary est décrite quelque part ? Non. Falubert laisse au lecteur le soin de se la décrire lui-même, dans son esprit.

    Erreur n°3 : rendre les personnages trop faciles à appréhender. Comment peut-on s’enthousiasmer pour un personnage si on sait avec certitude comment il va se comporter. Il faut que les personnages principaux soient un peu imprévisibles pour être emballant.

    Erreur n°4 : donner du sens à tout. Au moindre détail… Tout, dans une histoire, doit soutenir l’intrigue, mais certaines choses se produisent dans une histoire, sans avoir pour autant un rôle explicite. L’auditoire, par contre, peut interpréter ces éléments, et apporter sa propre pierre à l’histoire.

    Eviter ces erreurs, c’est aller en direction d’un storytelling plus efficace.

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an
    #mode d'emploi 

    Le storytelling dans la gastronomie

    Voici l’interview que j’ai accordée au consumer magazine de Promocash, sur le storytelling culinaire et hôtelier, c’est à dire le storytelling appliqué à la gastronomie :

    image

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an
    #gastronomie 

    Comment améliorer nos qualités d’écoute

    On a tendance à croire que le storytelling consiste à raconter quelque chose. C’est faux. Il s’agit autant d’écouter que de raconter.

    Voici donc 5 moyens d’améliorer vos capacités d’écouter, dévoilées par un expert, le très joliment nommé Julian Treasure, lors d’un TED talk. Julian Treasure est le patron de Sound Agency, une société de consulting des entreprises dans l’utilisation du son (pour la petite histoire, c’est aussi l’ancien batteur d’un groupe de musique qui a eu sa petite notoriété).

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management
    S’abonner à la newsletter Storytelling
    — il y a 1 an avec 2 notes
    #écoute 

    Le best of storytelling de 2012

    Bon, ce n’est pas parce que l’on est en 2013, que 2012 devrait être jeté à la poubelle. Voici donc un best of de pratiques storytelling de marques.

    Paper passion est peut-être l’originalité storytelling de l’année. Ce parfum est conçu pour les amoureux des livres : il a, dixit Karl Lagerfeld, partie prenante du projet, l’odeur des pages d’un livre fraîchement imprimé. Ajoutant même : aucune odeur n’est équivalente. Le packaging participe à l’histoire, puisqu’il épouse la forme d’un livre.

    Lego a pour sa part fêté son 80ème anniversaire en 2012 et l’a célébré, entre autres, avec une belle vidéo storytelling : The Lego Story. Il y a là l’histoire du créateur de l’entreprise, son ADN et les valeurs de Lego, merveilleusement déployés dans ce film d’animation.

    Toujours pour ce qui est des vidéos, online : les sites web de GE et Boeing.

    American Express a pour sa part créé son Open forum : storytelling de l’entreprise et services type brand content pour le public sont au rendez-vous.

    Project Imagin8ion est un projet complètement storytelling made in Canon : une vraie plate-forme, très créative, axée production d’histoires. Pour résumer, 8 photos prises par des utilisateurs Canon, ont fourni une base d’inspiration pour un film signé Ron Howard.

    Voici donc quelques initiatives storytelling remarquables de cette défunte année 2012.

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management

    S’abonner à la newsletter Storytelling

    — il y a 1 an
    #best of 

    Métaphore du storytelling d’Obama

    Obama Romney storytelling

    Toute ressemblance avec une canette de boisson bien connue est évidemment volontaire.

    — il y a 1 an
    #politique 

    Notre adorons faire notre storytelling

    Storytelling personnel

    Parler de nous, faire notre storytelling, c’est quelque chose que nous aimons par dessus tout. Et ce n’est pas qu’une affirmation. Des chercheurs en neurosciences de Harvard se sont penchés sur la question, en soumettant un panel des personnes à une batterie de tests.

    Et les résultats sont édifiants : parler de nous déclenche, au niveau des cellules de notre cerveau, le même type de plaisir que la nourriture, l’argent ou encore le sexe.

    Et les chercheurs ont même trouvé que les personnes testées préféraient parler d’elles aux dépens de l’argent. Pour plusieurs questions, les chercheurs ont en effet proposé des récompenses financières si les testés parlaient d’autres personnes plutôt que d’elles-mêmes, sans grand succès. Les personnes ont choisi d’abandonner de 17 à 25 % de leurs gains pour pouvoir parler d’elles, révéler des détails de leur vie personnelle.

    Et n’est-ce pas là un bon moyen (vous rendre vulnérable) de trouver des points de connexion avec d’autres personnes ?

    Quelles questions se poser pour parler de soi ?

    - Quand vous êtes-vous senti le plus fier de vos hobbies ?

    - Y’a-t-il eu un moment où vous avez été surpris par l’une de vos aptitudes… ou par son absence ?

    - Quel est votre centre d’intérêt le plus ennuyeux et quand avez-vous vraiment ennuyé quelqu’un avec cette activité ?

    - Etes-vous “légendaire” pour quelque chose ? Quand avez-vous brillé ?

    - Quelles sont vos ambitions ? Quand vous êtes-vous vraiment enflammé ? avec quels résultats ?

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management
    S’abonner à la newsletter Storytelling
    — il y a 1 an
    #personal branding 

    8 questions pour écrire votre storytelling - partie 2

    Deuxième et donc dernière partie de cette mini-série qui, en 8 questions, vous permettra décrire votre storytelling (ou du moins, de commencer à y réfléchir). C’est toujours de l’exemple d’exploreb2b, plate-forme sociale pour professionnels dont nous parlons.

    5. Quels ont été les moments “waoh !”  de l’entreprise ?

    Pour exploreb2b, ce moment a été le recrutement de leur prestataire en médias sociaux et gestion de contenus. Recruter les bonnes personnes est en effet vital pour tout business. Voici l’histoire de cette rencontre.

    6. Comment votre entreprise (et votre business) ont-ils évolué ?

    exploreb2b a évolué, d’une entreprise d’envergure locale-régionale à à une plate-forme reconnue au niveau international.

    Avec une croissance de 250 % et une présence sur tous les continents.

    La startup a essayé des choses, a essuyé des échecs et a maintenant inclus dans sa culture l’acceptation que l’évolution de l’entreprise passerait par des difficultés à surmonter et des changements nécessaires.

    7. Comment raconter votre histoire d’une manière non-conventionnelle ?

    Un frère et sa soeur ouvrirent une bouteille de rhum et débouchèrent sur une idée brillante pour que les pros puissent écrire des articles en ligne et se connecter entre eux. D’autres personnes trouvèrent que l’idée n’était pas mauvaise. Et donc, l’expansion fut mondiale.

    8. Que considérez-vous comme étant normal, et que d’autres personnes trouvent génial ?

    Nous parlons allemand et anglais tous les jours au bureau. Susanna a un chien de 70 kilos, Jonathan un chien de… 4 kilos. (Susanna et Jonathan sont frère et soeur et tous deux sont mathématiciens à l’origine). Nous sommes basés à Berlin, une ville très excitante et cosmopolite, avec des influences à la fois est- et ouest-européennes.

    https://www.exploreb2B.com

    La nouvelle boutique en ligne du storytelling, du marketing et du management
    Recevoir les secrets du storytelling
    — il y a 1 an avec 3 notes
    #rédaction  #mode d'emploi